YASUYOSHI CHIBA
Image caption
Vital Kamerhe (à gauche) était le principal allié du président Felix Tshisekedi. Son procès débute en principe ce lundi 11 mai
11 mai 2020 BBC AFRIQUE

Vital Kamerhe directeur de cabinet du président Tshisekedi présumé coupable de malversation financière sera en principe devant la justice ce lundi 11 mai.

La première audience du procès d’une affaire incriminant Vital Kamerhe, directeur de cabinet du chef de l’Etat congolais Felix Tshisekedi et deux co-accusés débutera en principe ce lundi devant un tribunal à Kinshasa.

Monsieur Kamerhe, considéré comme principal allié politique de Felix Tshisekedi est soupçonné d’avoir orchestré le détournement de plus de cinquante millions de dollars américains du programme d’urgence du président de la RDC.

Selon un des correspondants de la BBC, ce procès très attendu par le public sera retransmis sur la chaine de télévision appartenant au désormais ex directeur de cabinet, du chef de l’état congolais.

Pourquoi Vital Kamerhe est en prison en RDC?

Libération de condamnés à perpétuité réclamée en RDC

Deux personnalités sont jugées dans la même affaire que M Kamerhe . Il s’agit de Samih Jamal, un homme d’affaire libanais, responsable de deux sociétés qui devaient fournir 4 500 maisons préfabriquées comme logements sociaux pour cinq provinces, y compris pour des policiers et militaires à Kinshasa. Le cout total du marché s’élevait à près de 49 millions de dollars américains.

Le deuxième co-accusé, Jeanot Muhima Ndoole, lui, est chargé d’import et export à la présidence,. Il est accusé d’avoir aidé à détourner plus d’un million de dollars. Lui, devait s’occuper du dédouanement et du transport des maisons préfabriquées.

L’entourage de Vital Kamerhe a rejeté toutes ces accusations et déclare aborder avec sérénité cette première audience.