GETTY IMAGES
Image caption
Des étudiants centrafricains dans une salle de classe à Bangui
17 juillet 2019 BBC Afrique

La colère des étudiants est montée lorsqu’à l’arrivée des lots, les bénéficiaires se sont aperçus que la date de péremption est de 2016.

Pour les intéressés, cette aide est un manque de respect vis-à-vis de l’institution universitaire.

Ils reprochent aux autorités de privilégier des dons alimentaires au détriment de l’amélioration des conditions d’études au sein de l’université.

« Nous manquons de salles équipés. Donner du riz avarié est une moquerie vis-à-vis des étudiants », s’offusque un étudiant interrogé par la BBC.