Président Touadéra suit la présentation du CSDN

Bangui, 13 fév. (ACAP) – Le Président de la République, Faustin-Archange Touadéra a présidé jeudi 13 février 2020 à Bangui, la toute première réunion plénière du Conseil Supérieur de la Défense Nationale (CSDN), en présence du Premier ministre Firmin Ngrébada, des officiers généraux et supérieurs des forces armées centrafricaines (FACA), les généraux de la MINUSCA et de l’EUTM Centrafrique.

Les participants à cette rencontre de haut niveau ont été édifiés sur la présentation du Conseil supérieur de la Défense nationale, la présentation des chargés de mission en matière de défense dans les différents départements ministériels, la sensibilisation et le plaidoyer sur la politique nationale de la défense (PND).

Le ministre du Secrétariat général du Gouvernement, intérimaire du ministre de la Défense nationale et de la Reconstruction de l’Armée, Maxime Balalou a exprimé que l’objectif recherché par cette réunion plénière est de parvenir à restaurer la sécurité, à consolider la paix et à assurer la stabilité des institutions, afin d’offrir à la République Centrafricaine un environnement sécurisé qui puisse stimuler le développement pour le bien-être des populations.

Le membre du gouvernement a indiqué que « la réunion qui se tient aujourd’hui constitue un cadre approprié pour le traitement des crises, la prévention des risques et menaces, d’où l’identification des acteurs chargés de l’objection et facilitera la compréhension de la mission du Conseil supérieur de la Défense nationale ».

Le ministre Balalou a souligné que la mission élargie du CSDN aux autres instances étatiques et les couches de la société a été plusieurs fois mise en évidence par la constitution successive du pays et demeure un des aspects de l’état des droits.

« Au-delà, la réforme du secteur de sécurité a consacré une place de choix à l’élargissement de la notion de défense à d’autres acteurs que militaires, et qui jouent un rôle dans la sécurité de l’Etat et ses citoyens entre autres la force de sécurité intérieure, les services de renseignement et des institutions, les gestions des frontières, de la justice et des établissements pénitentiaires », a ajouté Balalou.

L’intérimaire de la Défense nationale a émis le vœu de voir se tenir dans un intervalle régulier de telle session en rapport avec l’évolution et la situation sécuritaire de la République Centrafricaine.

Créé par une loi en 1999, le Conseil supérieur de la défense nationale a le mérite de rédiger le plan général de la protection de la République Centrafricaine, assorti d’une stratégie de défense globale. Ce plan englobe entre autres les défenses militaire, civile, économique et la politique extérieure.

Vendredi 14 Février 2020
F Biongo / ACAP