©RNL/Juvenal Kohérépedé
Les éléments des FACA et de l’armée française en exercice de parcours du combattant au Camp Kassaï
lundi 17 juin 2019 11:43 Radio NDEKE LUKA

Un premier exercice du parcours du combattant en faveur des Forces Armées Centrafricaines (FACA) s’était déroulé le samedi dernier au Camp Kassaï. Le parcours du combattant encore appelé parcours d’obstacle du camp Kassaï est conjointement organisé par le détachement de l’armée Française à Bangui et l’Etat Major des Forces Armées Centrafricaines.

Sous des chants militaires, une vingtaine de participants ont parcouru 500 mètres parsemés de 20 obstacles décrivant une situation de terrain en temps de conflit. Les épreuves du parcours du combattant ont été sanctionnées par des certificats et prix aux plus méritants.

Le commandant Hubert Zinga, chef de corps du bataillon des Forces Spéciales appelle les militaires à capitaliser ces exercices. « Ce sont des formations continuent. On va continuer pour faire en sorte que les éléments soient aptes surtout que ce sont des forces spéciales ».

Vainqueur avec un temps record de 2 minutes 26 secondes, le caporal Nestor BENA doit son exploit à ses habitudes de sportif. « Nous devons être physiquement capables mais malheureusement nous manquons de matériels. Nous faisons du sport lundi et vendredi dans notre corps. C’est ce qui m’a permis de remporter ces épreuves ».

Ces exercices n’ont pas laissé indifférent le Commandant Fabrice Intertaglia des forces françaises présentes en Centrafrique.

« Ce parcours a créé un engouement physique. Il y a aussi de la cohésion sociale, de la fraternité qui va avec. C’est aussi le but de ce type d’entrainement. C’est de travailler le corps, l’esprit et le groupe ».

C’est le détachement français basé au Gabon qui est venu à Bangui appuyer les FACA dans ces exercices.