©RNL/Jean-Fernand Koena
Les enseignants du supérieur dans la rue
mercredi 26 juin 2019 15:05 Radio NDEKE LUKA

Les enseignants du supérieur sont mécontents. Ils ont pris d’assaut l’avenue des Martyrs (face université) ce 26 juin pour exiger du gouvernement le payement de leur frais de vacation de 2016-2017.

C’est dans une ambiance peu ordinaire que les enseignants du supérieur ont exprimé leur colère ce matin sur l’avenue des Martyrs. La manifestation a été de courte durée, mais révélatrice du malaise profond des enseignants. En cause, le non payement de leurs frais de vacation comptant pour 2016-2017.

 » Nous avons déposé à l’attention du patronat un préavis aux fins de payement de notre vacation pour l’année 2016-2017. Cela fait bientôt trois ans. Or, jusque là, nous n’avons pas de réponse c’est pourquoi nous avons décidé de passer à une vitesse supérieure » a-t-il indiqué. Eddy Romuald Wodé Palem l’un des manifestants.

L’enjeu est de taille mais pas sans conséquence pour les étudiants prêts à entrer dans la danse en soutien avec leur professeur. Une situation qui risque d’impacter négativement les cours à l’Université de Bangui si rien n’est fait. Certains étudiants appellent à une solution rapide.

« Nous sommes inquiets de l’allure où vont les choses. Pourquoi le gouvernement peut être insensible à cette question si importante pour le pays ? Cela aura forcement de l’impact sur les cours donc nous exhortons le gouvernement à ouvrir les discussions avec les mecontents afin que cesse cette colère que nous trouvons légitime. Auquel cas nous serons obligés de les soutenir parce qu’il y va de notre avenir » a prévenu un étudiant de Sciences économique.

Quadrillés par la Police, les enseignants n’entendent pas renoncer après plusieurs préavis restés lettre morte. Le front social est donc ouvert, car c’est la première fois que les enseignants du supérieur manifestent leur colère de la sorte.