©RNL/Brice Landry NDANGOUI
Des passages en descente d’un vol dans la file pour le contrôle sanitaire à l’aéroport international Bangui MPOKO

jeudi 12 mars 2020 12:10 RADIO NDEKE LUKA

Le coronavirus ou encore le COVID19 frappe depuis quelques temps certains pays du monde après le déclenchement de l’épidémie en Chine. Cette épidémie qui vient d’être déclarée une pandémie par l’OMS gagne progressivement les pays africains dont deux voisins de la RCA, notamment le Cameroun et la République Démocratique du Congo. Une situation qui a mis en alerte le ministère centrafricain de la santé qui renforce les dispositifs de prévention de la maladie à l’aéroport international Bangui Mpoko et aux frontières terrestres du pays.

Les craintes liées à une éventuelle propagation du coronavirus sont depuis quelques temps palpables au sein de la grande masse en République Centrafricaine. Cette infection respiratoire continue de faire de nombreuses victimes à travers le monde. Dernièrement, de folles rumeurs circulent dans la ville de Bangui parlant d’un cas confirmé au sein de la mission des Nations Unies, la Minusca. Des rumeurs très vite démenties par le ministre de la santé Dr Pierre Somsé.

Au delà d’un simple appel à l’assurance, le ministère de la santé engage aussi des actions palpables sur le terrain en vue de contenir une éventuelle propagation. Ces dispositifs impliquent un contrôle strict de tous les passagers en provenance de l’étranger surtout que les vols aériens sont un des grands moyens de propagation de la maladie. Diplomates, dignitaires du pays, touristes, investisseurs ou simples passagers, tous doivent se soumettre aux mesures prises à l’aéroport international Bangui. « Tous les passagers doivent se conformer au dispositif établi bien avant de passer la douane. D’abord, le lavage des mains, la prise de température et le remplissage d’une fiche sanitaire. Les passagers qui présentent certains signes semblables aux symptômes de la maladie sont gardés en observation avant d’être libérés ou pas » a déclaré Catherine Bebare, contrôleur sanitaire à l’aéroport international Bangui Mpoko.

Ces mesures sont jugées moins contraignantes par certains passagers qui affirment n’avoir aucun problème à s’y conformer. « C’était juste par rapport à l’augmentation de ma température à 39°. Cela est du au stress du voyage. Chaque aéroport a ses stratégies de contrôle. Cela dépend des contextes de chaque pays » a affirmé une passagère de la compagnie Kenya Airways qui a été mise en observation pendant une dizaine de minutes avant d’être autorisée à passer la douane. En plus des mesures existantes, le gouvernement et l’OMS prévoient le renforcement du dispositif avec des cameras thermiques au niveau de l’aéroport Bangui Mpoko.

Le ministre de la santé Dr Pierre Somsé a par ailleurs annoncé d’autres mesures strictes de contrôle aux frontières terrestres de la République Centrafricaine en vue d’augmenter la surveillance. Selon M. Somsé, ce travail implique tous les corps de l’Etat, opérationnels à ces frontières.

Jusqu’au moment où nous mettons sous presse cette information, aucun cas de coronavirus n’est encore confirmé en République Centrafricaine. En dépit de tout, les populations continuent de vivre dans la peur d’une éventuelle apparition de la maladie.

Les mesures de lutte contre le nouveau coronavirus ou encore COVID 19, sont mises en place par le ministère centrafricain de la santé en partenariat avec l’Organisation Mondiale de la Santé et l’ANAC, Autorité Nationale de l’Aviation Civile.