Bangui, 5 juin (ACAP)- Le porte-parole de la Mission multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation en Centrafrique (MINUSCA), Vladimir Montéiro, a animé, mercredi 5 juin 2019 à Bangui, une conférence de presse au cours de laquelle il a annoncé le désarmement des ex-combattants du mouvement des 3R (Retour Réclamation et Réhabilitation).

La MINUSCA annonce le désarmement des ex-combattants du mouvement 3R dans les 15 jours à venir
Selon Vladimir Montéiro, cette mission conjointe conduite par le ministre de la Sécurité Publique, le Général de Brigade Henri Wanzet Linguissara, a rencontré à Niem Yéléwa le leader du Mouvement du 3R, Bi-Sidi Souleymane et que ce dernier a donné son approbation pour le désarmement des ex- combattants du mouvement des 3R (Retour Réclamation et Réhabilitation) dans les 15 jours qui suivent.

Il a également indiqué que le responsable du mouvement 3R a réaffirmé son engagement de livrer aux autorités centrafricaines d’autres personnes impliquées dans les attaques contre les villages et crimes contre la population civile sans défense dans la ville de Paoua (500 km au nord-ouest de Bangui) afin de répondre de leurs actes.

« Des défis restent à relever dans la ville de Paoua où des taxes sont encore prélevées par certains groupes armés qui violent allègrement les accords de paix signés à Karthoum», a aussi déploré le porte-parole de la Minusca, ajoutant que des efforts sont en train d’être faits par le gouvernement en collaboration avec la Minusca pour la sécurisation de la population à travers des activités civilo-militaires.

Il convient de signaler qu’une réunion regroupant les leaders des Forces de Sécurité Intérieure(FSI), les autorités locales, les chefs des quartiers et les autorités municipales de Bégoua a eu lieu ce mercredi 5 juin 2019 et que cette rencontre vise à discuter de la problématique de la libre circulation des personnes et des biens, la cohésion sociale et le retour des personnes déplacées.

Mercredi 5 Juin 2019
Arthur Dan / ACAP