©Palmarès Centrafrique
Robert Bou Jaoude, Représentant résident de la Banque Mondiale en fin de mission en République Centrafricaine
vendredi 28 juin 2019 12:25 Radio NDEKE LUKA

La Banque Mondiale a octroyé plus de 57 milliards de francs Cfa à la République Centrafricaine dans le cadre du projet Londo Plus. Le protocole d’accord a été signé jeudi 27 juin à Bangui en marge de la cérémonie marquant la fin de mission de Robert Bou Jaoude, Représentant résident de cette institution internationale dans le pays.

La convention de 100 millions de dollars soit plus de 57 milliards de francs Cfa a été signée entre le Représentant résident de la Banque Mondiale en fin de mission en Centrafrique, Robert Bou Jaoude et Félix Moloua, ministre du Plan et de l’Economie. L’enveloppe va permettre de mettre en route le projet Londo Plus.

« Nous avons signé la convention d’un montant qui dépasse 50 milliards de francs Cfa dans le cadre du projet Londo Plus », a expliqué le ministre centrafricain du Plan et de l’Economie. Selon Félix Moloua, « Londo Plus nous permettra de nous relever d’avantage. Au lieu de rester sur le THIMO [Ndlr : Travaux à haute intensité de main d’œuvre], nous allons construire les écoles, électrifier et faire tant de choses ».

Les festivités marquant la fin de mission du Représentant résident de la Banque Mondiale, Robert Bou Jaoude, se sont déroulées au Palais de la Renaissance en présence des autorités centrafricaines et des diplomates accrédités dans le pays. L’occasion a permis au Chef de l’Etat, Faustin Archange Touadéra de lui remettre la cravate de commandeur.

« Monsieur Robert Bou Jaoude, Représentant résident de la Banque Mondiale, au nom de la République Centrafricaine et en vertu des pouvoirs qui nous sont conférés, nous vous remettons la cravate de commandeur, à titre exceptionnel, dans l’ordre national de la reconnaissance centrafricaine »

Le Représentant résident de la Banque Mondiale dit quitter la République Centrafricaine après deux ans de service, couronnés par un bilan positif sur le plan du développement social et économique.

« Ensemble nous avons vécu les moments mémorables et importants de l’histoire récente de la République Centrafricaine. Ensemble nous avons travaillé à la négociation et la mise en route de l’accord de Bruxelles. Ensemble nous avons vécu l’immense espoir par l’accord de paix de Bangui et ensemble nous avons pu entreprendre des réalisations majeures sur le terrain et obtenir des résultats probants en faveur des populations notamment les plus vulnérables », a lâché Robert Bou Jaoude.