Le Représentant résident de la Banque mondiale, Robert Boujaoude, et le ministre de l’Economie, Félix Moloua, lors d’une revue à Bangui, en janvier 2019 (archives ACAP)

Bangui, 31 mai (ACAP)- Le conseil d’administration de la Banque mondiale a approuvé, jeudi 30 mai à Washington, aux Etats-Unis, un don de l’Association internationale de développement (IDA) à hauteur de 100 millions de dollars pour appuyer la mise en œuvre de l’accord de paix grâce au projet à haute intensité de main d’œuvre dénommé « Löndö », a appris l’ACAP de source officielle.

« Ce financement additionnel permettra de fournir un emploi temporaire aux personnes vulnérables et de faciliter l’accès aux services de base sur l’ensemble du territoire national », indique un communiqué de la Banque mondiale daté du 30 mai, précisant que cette enveloppe « permettra de tripler le nombre de bénéficiaires des travaux à haute intensité de main d’œuvre ».

Dénommé «Löndö +», ce financement, qui prévoit des projets de développement fournissant des infrastructures socio-économiques de base et des emplois, ainsi que des programmes de travaux à haute intensité de main d’œuvre (THIMO) comprend cinq composantes, à savoir (i) gouvernance locale ; (ii) infrastructure publique ; (iii) intégration socio-économique ; (iv) gestion de projet et (v) intervention d’urgence conditionnelle, ajoute le communiqué.

«Alors que le secteur privé formel mettra du temps à se déployer dans l’ensemble du pays, le projet continuera de combler un gap important en fournissant des emplois temporaires dans toutes les sous-préfectures de la RCA, y compris les zones les plus reculées. Il facilitera aussi l’accès aux services de base, notamment dans les zones isolées où ni les acteurs humanitaires et ni les acteurs de développement sont présents », affirme Jean-Christophe Carret, directeur des opérations de la Banque mondiale pour la République centrafricaine.

Avec ce nouveau coup de pouce de la Banque mondiale, la clôture du projet «Löndö » est renvoyée au 30 juillet 2024.

Créé en juillet 2015 grâce à un don de l’IDA d’un montant de 20 millions de dollars, le projet «Löndö » devait procurer des emplois à 35 500 habitants des zones rurales pour des travaux d’entretien routier.

Vendredi 31 Mai 2019
Acap Rédaction