©RNL / Gildas Nabeza
Le Chef de l’Etat Faustin Archange Touadéra lors de la signature de Karthoum au Palais de la Renaissance à Bangui, le 6 février 2019

vendredi 29 novembre 2019 14:02 Radio NDEKE LUKA

Dans une interview exclusive accordée à Radio Ndeke Luka jeudi 27 novembre 2019, le Chef de l’Etat Faustin Archange Touadéra a rassuré les victimes de la crise que les bourreaux répondront de leurs actes devant la justice.

Selon le Président de la République tous ceux qui ont commis des crimes, qu’ils soient au gouvernement ou non, seront traduits devant la justice. Faustin Archange Touadéra réagit ainsi à la colère de certains centrafricains qui déplorent la nomination de responsables présumés des violences à de hautes fonctions de l’Etat.

« Nous avons signé un accord de paix. Et dans les dispositifs de cet accord, les groupes armés devaient désigner leurs membres au gouvernement. C’est ce que nous avons fait en respect de l’engagement du gouvernement au sortir de ces discussions. Mais cela n’empêche pas la justice de faire son travail. On l’a dit et l’accord l’a réaffirmé » relève Faustin Archange Touadéra.

Il n’est pas question pour le Chef de l’Etat de « faire la passe belle à l’injustice. Tout le monde est justiciable aujourd’hui. La loi s’applique à tout le monde » a martelé le Président ajoutant que « certains membres des groupes armés ont rejoint le gouvernement, cela ne veut pas dire qu’ils ne seront pas poursuivis ».

Le Chef de l’Etat reste et demeure imperturbable quant au travail de la justice. « Aujourd’hui, la Cour pénale spéciale continue de faire son travail. Il y a des enquêtes. Vous avez suivi des sessions criminelles. Personne ne peut-être exempte devant la loi » précise Faustin Archange Touadéra.

L’intégralité de cette interview exclusive du Président de la République à Radio Ndeke Luka va être diffusée samedi 30 novembre 2019 dans le dialogue politique Patara à partir de 17h en français et 18h 05 en langue nationale sango et dimanche en rediffusion à 10h 05 en français et 11h 05 en sango.