©Freddy Bouar
Des soldats de la première Unité Spéciale Mixte de Sécurité (USMS) lors du lancement de leurs activités à Bouar par le Chef de l’Etat

jeudi 17 octobre 2019 14:14 Radio NDEKE LUKA

Le Président de la République, Faustin Archange Touadéra, a officiellement lancé ce 16 octobre 2019 à Bouar dans la Nana Mambéré les activités des premières Unités Spéciales Mixtes de Sécurité (USMS), en application des dispositions de l’Accord politique de paix et de réconciliation du 6 février 2019.

« L’Accord politique de paix et de réconciliation a pris en compte dans ses grandes lignes les aspects sécuritaires transitoires liés à la constitution des Unités Spéciales Mixtes de Sécurité », a déclaré le Président Touadéra pour souligner la nécessité de la mise en place de ces unités.

Pour rester dans l’esprit de l’Accord paraphé à Khartoum au Soudan et signé à Bangui en Centrafrique afin d’assurer la protection des populations dans les zones en proie à l’insécurité, « ces USMS seront composées notamment des Forces de défense et de sécurité (FDS) et des membres des groupes armés, ceux qui auraient été soumis au processus de désarmement, démobilisation, réintégration, rapatriement (DDRR) », a précisé le Chef de l’Etat centrafricain.

Avant d’entrer pleinement en fonction, Faustin Archange Touadéra « demande aux USMS de contribuer à la protection des populations, renforcer l’ordre public et mener la mission de sécurisation des couloirs de transhumance dans l’impartialité et la neutralité ».

Après le lancement des opérations des premières Unités Spéciales Mixtes de Sécurité, le Chef de l’Etat, Faustin Archange Touadéra, a réceptionné les clefs des bâtiments de l’armurerie de la garnison de Bouar, nouvelles infrastructures militaires au Camp Leclerc fournies par l’Union Européenne.