©Image d’illustration
Quelques électeurs consultant les listes électorales en juillet 2015
jeudi 15 octobre 2020 15:55 RADIO NDEKE LUKA

Un pas décisif dans le processus électoral en République centrafricaine. L’Autorité nationale des élections (ANE) a rendu public ce 14 octobre 2020, les listes d’électeurs. Celles-ci sont affichées depuis mercredi matin dans différents centres de vote à Bangui et dans certaines villes de provinces.

Ils arrivent par dizaines, ces femmes et hommes en âge de voter, pour prendre d’assaut les différents centres d’enrôlement et bureaux de vote de Bangui. Tous sont venus pour une même raison, c’est-à-dire la vérification de leurs noms sur les listes électorales, placardées par l’Autorité nationale des élections. Au centre de vote du lycée Ben Rachid dans le 2e arrondissement de Bangui, les électeurs sont accueillis par les agents électoraux. Une satisfaction pour la plupart malgré quelques imperfections.

« L’ANE a fait un travail impeccable. Je viens de vérifier l’orthographe de mon nom, tout est bien écrit. L’imperfection se trouve au niveau de la photo, car elle n’est pas visible. Mais dans l’ensemble, il n’y a pas de gravité » a assuré un électeur de Bangui.

Malgré quelques imperfections, les responsables de l’organe chargé de l’organisation des élections s’en réjouissent. Par ailleurs, l’institution appelle à la mobilisation des électeurs, car la durée des requêtes est très limitée.

« Je reviens d’une supervision dans le 2ème arrondissement pour voir l’effectivité de cela. J’exhorte tous les compatriotes d’aller vérifier leurs noms auprès des différents centres d’inscription. S’il y a des recours, qu’ils exercent leurs voies de recours parce que cette publication est limitée dans la durée. Elle est de 5 jours » a fait savoir Richard Guéret-Gbagba, président de la commission des opérations électorales de l’ANE.

C’est dans cet élan que le Réseau pour le leadership féminin en Centrafrique (Relefca) appelle les femmes qui se sont enrôlées à aller vérifier leurs noms. Ceci, pour éviter des soucis lors de la distribution des cartes d’électeurs.

« Je demande à toutes les femmes et filles qui se sont inscrites d’aller vérifier leurs noms sur les listes électorales affichées. S’il y a des erreurs, elles ont le temps de les relever avant l’édition des cartes d’électeurs. Nous voulons une forte mobilisation des femmes lors de ces élections » a lancé Lina Ekomo, présidente du Relefca.

Cette étape franchie, l’Autorité nationale des élections procédera par la suite à la confection des cartes d’électeurs. Pour l’instant, le premier tour des élections présidentielle et législatives est toujours fixé au 27 décembre 2020. Le corps électoral, de son coté, sera convoqué dans deux semaines, c’est-à-dire le 28 octobre 2020.