©RNL/Brice Landry Ndangoui
Mme Lucie Tamlyn, Ambassadrice des USA en Centrafrique
mercredi 13 mai 2020 15:41 RADIO NDEKE LUKA

Depuis le déploiement du 1er pont aérien humanitaire entre le France et la République Centrafricaine le 8 mai 2020, de folles rumeurs circulent autour de cette aide. De certains acteurs de la société civile en passant par des leaders politiques et certains internautes, des voix indiscrètes s’élèvent pour parler d’un complot visant à « accélérer la progression du Covid-19 dans le pays ».

La République centrafricaine est presque au seuil de 200 cas confirmés de Covid-19 sur son territoire et fait face à un haut risque de propagation massive de la pandémie si jamais de mesures efficaces sont mis en place pour freiner l’avancée de la maladie.

Suite à l’appel des autorités centrafricaines notamment du Président de la République, Faustin Archange Touadéra pour un élan de solidarité nationale et internationale face à la pandémie, l’Union Européenne en tant qu’un des principaux acteurs de développement dans le pays a établi le 8 mai 2020 un pont aérien et humanitaire entre Lyon et Bangui afin de doter le pays d’équipements médicaux et de personnel humanitaire.

« Je pense qu’il faut accueillir cette réponse humanitaire de la part de l’Union Européenne . L’UE travaille comme nous, très étroitement avec le gouvernement centrafricain dans l’assurance des réponses efficaces à la pandémie de Covid-19 » a déclaré Lucy Tamlyn, ambassadrice des Etats-Unis en Centrafrique.

Cependant à en croire la diplomate américaine, l’aide a été acheminée à la demande du gouvernement centrafricain contrairement aux informations qui circulent sur de nombreux réseaux sociaux relativement à un « supposé complot » des pays européens principalement la France pour contaminer les populations. « Toute notre assistance est bien coordonnée avec le gouvernement centrafricain et répond aux besoins mentionnés par les autorités centrafricaines. Cette assistance humanitaire arrive à la demande du gouvernement centrafricain et répond au besoin du peuple centrafricain » a précisé Mme Tamlyn.

Par ailleurs, la diplomate américaine attire l’attention de l’opinion nationale sur le danger que représente ces « campagnes de désinformation » de la population avant d’appeler à une pleine confiance des populations vis-à-vis des mesures établies par le gouvernement du pays. « Je pense que cette théorie complotiste qui circule sur les réseaux sociaux est tellement dangereuse et ne contribue pas à favoriser l’élan de la solidarité internationale. Il faut être confiant des mesures que le gouvernement centrafricain met en place pour protéger les populations » a-t-elle conclu.

Alors que des voix s’élèvent pour interpréter à leur manière ce geste de l’Union Européenne, deux autres vols de ce pont aérien étaient attendus les 12 et 13 mai à Bangui. Au total 40 tonnes d’équipements médicaux, de protection contre le Covid-19 et du matériel humanitaire ont été déployés. La République centrafricaine est le premier pays à bénéficier de ce mécanisme de solidarité devant le Burkina Faso, le Cameroun et le Niger.