©La Renaissance
Le Président centrafricain Faustin Archange Touadera lors d’une audience au Palais de la Renaissance, 2020
samedi 13 juin 2020 17:17 RADIO NDEKE LUKA

Près de trois mois après la mise en place par le gouvernement centrafricain, des mesures restrictives allant de la fermeture des établissements d’enseignement aux lieux de culte et de loisirs, les autorités centrafricaines ont décidé d’alléger partiellement ces dispositions. L’annonce a été faite ce 12 juin 2020 par le chef de l’Etat Faustin Archange Touadera dans une adresse à la Nation.

Mise en place en mars 2020 par les autorités de la République centrafricaine, les mesures sanitaires et préventives contre la pandémie de Covid-19 connaissent un allègement suite à une annonce du chef de l’Etat, Faustin Archange Touadéra à la Nation. Cette décision intervient alors que le nombre de cas de contamination au Covid-19 connait une montée fulgurante dans le pays.

Le Chef de l’Etat, dans une adresse à la Nation, a annoncé le vendredi 12 juin 2020, la réouverture des lieux de culte, mais dans le strict respect des mesures barrières, notamment le lavage des mains, le port obligatoire de masque et le respect de la distanciation physique.

« J’annonce la réouverture des lieux de culte. Les leaders religieux et les chefs d’établissements sont tenus de veiller à l’application de la totalité des mesures barrières à savoir, le lavage de mains avant l’entrée des fidèles dans les lieux de culte. Le respect de la distanciation d’au moins un mètre entre les fidèles durant les rassemblements cultuels. Le port obligatoire de masques par les fidèles, prêtres, pasteurs et imams pendant les cultes » a martelé Faustin Archange Touadéra.

Cet allègement concerne également les lieux de loisirs comme les buvettes, caves et restaurants. Cependant, les responsables de ces lieux sont aussi tenus de faire respecter les mesures barrières et de ne pas transformer ces endroits en bars dancings. Ils doivent de même, éviter de la musique bruyante. Entre-temps, ne sont pas concernés par ces nouvelles mesures, les bars dancings, boîtes de nuit, salles de cinéma et cinés-vidéos qui eux, doivent encore rester fermés.

Dénonçant l’incrédulité de certains centrafricains face à l’existence du Covid-19 et saluant l’engagement des autres dans la lutte contre cette pandémie, le Président de la République annonce que le port de masque est désormais obligatoire sur toute l’étendue du territoire centrafricain.

« Je déclare aujourd’hui, le port obligatoire de masque dans les lieux publics sur toute l’étendue du territoire national. J’annonce ce jour, la production et la distribution gratuite de dix (10) millions de masques artisanaux, à raison de deux masques par personne âgée de plus de 3 ans, sur toute l’étendue du territoire. Je suis persuadé que cette mesure additionnelle mais cruciale, permettra de rompre la chaîne de transmission de l’infection à coronavirus et d’inverser de façon rapide, la tendance de l’épidémie ainsi que son impact » a ajouté le chef de l’Etat.

Concernant la réouverture des écoles, le président de la République annonce qu’un comité y travaille et la priorité serait accordée aux élèves en classe d’examens.