Eric Stromayer, ambassadeur des USA au Togo, 1er octobre 2019, Lomé. (VOA/Kayi Lawson)
février 27, 2020 VOA
Kayi Lawson

LOMÉ —
Les États-Unis ont demandé jeudi à la Commission électorale nationale indépendante du Togo de publier les feuilles de décompte indiquant le nombre de votes obtenus « bureau de vote par bureau de vote ».

Une demande rejetée en bloc par les autorités togolaises.

Christian Trimua, le ministre togolais en charge des Relations avec les institutions de la République, juge la proposition américaine inopportune et tardive car, argumente-t-il, la commission électorale a déjà proclamé les résultats. Publier les resultats de chaque bureau de vote n’est pas prévu par le code électoral du Togo, ajoute-t-il.

Entre temps le candidat Agbéyomé Kodjo, qui est arrivé en seconde position selon les résultats officiels, s’est autoproclamé président élu.

Pour rappel, le scrutin du 22 février s’est soldé par la victoire du président Faure Gnassingbé – dès le premier tour – avec plus de 72% des suffrages exprimés.