Donald Trump, le 15 juin 2020. REUTERS/Leah Millis
Texte par : RFI
Publié le : 16/06/2020 – 13:22

C’est une journée très attendue aux États-Unis de la part de ceux qui manifestent depuis des semaines contre les violences policières et les discriminations. Car c’est ce mardi 16 juin que doit être annoncé un décret du président Donald Trump qui vise à encourager les bonnes pratiques au sein des forces de l’ordre locales et notamment en développant une proximité avec les habitants.

Donald Trump va-t-il parvenir à répondre à la colère des manifestants ? C’est en tout cas ce qu’il va tenter ce mardi 16 juin en présentant ce décret. Selon des responsables de la Maison Blanche le président américain souhaiterait lier l’attribution de subventions fédérales à la modernisation des standards de maintien de l’ordre dans les unités de police du pays.

Le but : investir plus et promouvoir de meilleures pratiques selon un de ces responsables. Ce qui va donc à l’encontre de ce que réclame le mouvement Black Lives Matter qui appelle au contraire à couper les fonds de la police. Ce décret devrait également permettre aux forces de l’ordre d’embaucher plus d’agents et de mettre en place une base de données permettant de connaître les antécédents des agents ayant exercé ailleurs dans le pays.

Un aspect qui rejoint les demandes des démocrates qui dans leur projet de réforme veulent s’attaquer à l’immunité des agents de police. Un projet démocrate qui implique également l’interdiction de certaines pratiques dont les fameuses clefs d’étranglements, ce que n’envisage pas Donald Trump.

Le président américain doit recevoir ce mardi16 juin à la Maison Blanche des familles de victimes de violences policière. Ce n’est qu’après qu’il révélera le contenu de ce décret.