Amandine Henry célèbre son but, le 23 juin au Havre. Franck Fife, AFP
Texte par :
Stéphanie TROUILLARD Première publication : 23/06/2019 – 14:54 Dernière modification : 24/06/2019 – 04:12

C’est à l’issue des prolongations que les Bleues ont obtenu leur billet pour les quarts. Face à une équipe brésilienne accrocheuse, les Françaises ont été à la peine, mais se sont imposées 2-1 grâce à un but de leur capitaine.

L’équipe de France a souffert, mais elle a réussi à se qualifier pour les quarts de finale du Mondial-2019 en battant le Brésil (2-1) en prolongation, dimanche 23 juin, au stade Océane du Havre. Le combat a été acharné, mais le dénouement a tourné en faveur des Bleues.

Les Françaises sont entrées sur le terrain avec de bonnes intentions après un dernier match de poules décevant face au Nigeria. Mais comme contre l’équipe africaine, les Bleues ont été à la peine pour concrétiser leurs actions, et n’ont pas réalisé un seul tir cadré en première période. À la 23e minute, Valérie Gauvin, servie par Kadidiatou Dani dans la surface, a pourtant cru ouvrir le score. Mais ce but a finalement été refusé après consultation de l’assistance vidéo, qui a sanctionné une charge de l’attaquante sur Barbara, la gardienne brésilienne.

Après cette longue interruption, les joueuses de Corinne Diacre se sont retrouvées à la peine. Dans un style haché, les Françaises ont manqué de percussion. Les Brésiliennes en ont alors profité pour pousser devant le but tricolore. À deux reprises, Cristiane, bien aidée par la fougue de la légende Marta, s’est montrée particulièrement dangereuse avec une tête croisée (38e), puis une frappe à ras de terre (44e). Mais la gardienne française Sarah Bouhaddi a réussi à contrer ces deux tirs.

Au retour des vestiaires, le match a repris sur le même rythme. Mais à la 51e minute, Kadidiatou Diani a enfin enflammé la rencontre en débordant sur le côté droit. Son centre a été repris dans la surface du bout du pied par Valérie Gauvin, qui a trouvé le chemin des filets. Son but a cette fois-ci été validé.

Henry au bout du suspense

Les Brésiliennes ont recollé au score une dizaine de minutes plus tard sur un centre de Debinha au premier poteau. La défenseuse Wendie Renard a réussi à intercepter le ballon, mais elle a remis involontairement vers Thaisa qui a placé une frappe croisée. Données perdantes avant cette rencontre, les Brésiliennes ont ensuite tenu le choc et résisté jusqu’à la fin de la seconde période face à des Françaises toujours aussi imprécises en attaque.

Lors de la première prolongation, les Bleues se sont montrées les plus entreprenantes, multipliant les occasions, mais sans trouver l’ouverture, à l’image de la tête de Diani dans les gants de Barbara. Puis grosse frayeur quand la défenseuse Griedge Mbock a sauvé son équipe en repoussant in extremis un ballon de Debinha. C’est finalement la capitaine Amandine Henry qui a délivré ses coéquipières à la 106e minute en ouvrant son pied gauche sur un coup franc d’Amel Majri.

Les Françaises devront vraiment élever leur niveau, si comme attendu, elles rencontrent les Américaines, championnes du monde en titre, vendredi prochain en quart de finale, au Parc des Princes. La Team USA est opposée demain en 8e de finale à l’Espagne.