Mme Samuela Isopi, Ambassadrice de l’Union Européenne en centrafrique au milieu

Bangui, 16 juillet (ACAP) – La haute représentante de l’Union européenne (UE) pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Mme Federica Mogherini, reste sensible aux questions du désarmement et de la restauration de l’autorité de l’Etat, a indiqué l’ambassadrice de l’Union Européenne, Mme Samuela Isopi, au cours d’une conférence de presse qu’elle a animée mardi 16 juillet, à Bangui.

Cette rencontre avec les professionnels des médias vise à faire la restitution de la visite de travail effectuée en République centrafricaine du 11 au 12 juillet dernier par la haute représentante de l’Union européenne, dans le cadre de sa tournée dans la région du Sahel.

La rencontre de Mme Federica Mogherini avec le président de la République Faustin Archange Touadera était placée sous le signe du soutien à l’accord de paix et de réconciliation signé le 6 février dernier à Bangui entre le gouvernement et 14 groupes armés et à la restauration de l’autorité de l’Etat, a souligné Mme Samuela Isopi.

Mme Federica Mogherini a mis un accent particulier sur la nécessité du respect des engagements pris par les deux parties signataires de l’accord qui constitue pour elle un élément important pour la sortie de la crise humanitaire, sécuritaire et politique qui continue d’affecter durement la population centrafricaine, a-t-elle poursuivi.

Elle a souhaité que le processus de vulgarisation de l’accord ainsi que le désarmement, la démobilisation, la réintégration et la justice transitionnelle soit accélérés, appelant les garants de l’accord à user de leur autorité pour une application plus ferme de celui-ci.

«Mme Federica Mogherini et le président Faustin Archange Touadéra sont aussi convenus de poursuivre les réformes engagées dans le domaine de la sécurité, de la justice, du redressement économique, de la gouvernance et de la décentralisation », a-t-elle ajouté.

Les deux personnalités se sont également penchées sur la question de l’organisation des prochaines échéances électorales 2020, et la coopération régionale pour développer le commerce transfrontalier, régler les différends sécuritaires en vue de favoriser le retour des personnes déplacées dans le pays, a relevé Mme Samuela Isopi.

Lors de sa visite de travail en République centrafricaine, du 11 au 12 juillet dernier, Mme Federica Mogherini s’est rendu en compagnie du président Faustin Archange Touadéra à Bouar (452 km au nord-ouest de Bangui) où plusieurs infrastructures marquant la présence de l’Etat ont été inaugurées, à l’instar du camp militaire Leclerc, réhabilité pour devenir le quartier général du commandement de la Zone de défense Ouest.

Mardi 16 Juillet 2019
Ad/acap