GETTY IMAGES
Image caption
Le premier ministre libyen a « souligné par ailleurs l’extrême nécessité de lever le blocus des sites pétroliers
03 juillet 2020 BBC Afrique

Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian s’est entretenu jeudi avec Fayez al-Sarraj, chef du gouvernement d’union nationale (GNA) libyen.

Jean-Yves Le Drian a appelé à un cessez-le-feu et l’arrêt des « ingérences étrangères » en Libye, selon un communiqué du bureau de M. Sarraj.

Cité dans le communiqué, M. Le Drian a exprimé « les inquiétudes de son pays quant à la situation tendue en Libye, assurant que les efforts de la France visent à rétablir la stabilité en Libye ».

Lire aussi : L’UE appelle à un cessez-le-feu « immédiat » en Libye

Il s’agit du deuxième entretien téléphonique entre MM. Le Drian et Sarraj depuis le 31 mai dernier.

Les « initiatives politiques en cours n’ont pas pour objectif de trouver une solution à la crise », a dénoncé dans le même communiqué M. Sarraj, sans détailler lesdites « initiatives politiques ».

Lire aussi : Macron accuse Erdogan « d’ingérence » en Libye

A ses yeux, il s’agit « plutôt des manœuvres visant uniquement à trouver des rôles pour des personnalités spécifiques », a-t-il déclaré, faisant allusion au maréchal Khalifa Haftar, qui a lancé en avril 2019 une offensive sur Tripoli , où siège le gouvernement dirigé par Fayez al-Sarraj.

Le premier ministre libyen a « souligné par ailleurs l’extrême nécessité de lever le blocus des sites pétroliers, imposé depuis plus de six mois par les forces pro-Haftar, et de reprendre la production pétrolière. »

Selon des analystes, la France tente de reprendre l’initiative diplomatique en Libye, où elle est accusée de soutenir le maréchal Haftar.