L’émissaire de l’ONU en Libye Ghassan Salamé était l’invité de France 24 mardi 28 mai 2019.
© Capture d’écran France 24
Par RFI Publié le 29-05-2019 Modifié le 29-05-2019 à 00:56

Invité sur France 24, Ghassan Salamé, l’émissaire des Nations unies pour la Libye s’est livré à quelques clarifications, notamment après les accusations du maréchal Haftar, qui avait estimé dimanche que M. Salamé était devenu « un médiateur partial » dans le conflit. Le 21 mai, l’émissaire de l’ONU avait déclaré devant le Conseil de sécurité que la Libye était « sur le point de tomber dans une guerre civile ». Ghassan Salamé affirme que les ponts ne sont pas rompus avec le maréchal Haftar et que celui-ci lui a demandé de poursuivre sa « médiation ».