GETTY IMAGES
Image caption
Illustration: les agents électoraux escortés par les forces de l’ordre avec les urnes, lors de la dernière présidentielle togolaise
6 juillet 2019 BBC Afrique

Au Togo, l’Union pour la République du président Faure Gnassingbé remporte la majorité des sièges aux élections municipales du 30 juin dernier.

Selon les résultats publiés le 5 juillet par la Commission électorale nationale indépendante, le parti au pouvoir rafle 895 sièges sur un total de 1490 sièges à pourvoir. L’ANC de Jean-Pierre Fabre vient en deuxième position avec 134 sièges.

La coalition C14 de l’opposition obtient 131 sièges alors que les autres formations politiques et les candidats indépendants se partages le reste des sièges à pourvoir.

La commission électorale a estimé le taux de participation à 52,46%.

Le scrutin a enregistré une proportion importante de bulletins nuls ainsi qu’un fort taux d’abstention, surtout à Lomé, la capitale.

Les élections locales n’avaient pas été organisées au Togo depuis 32 ans. Les maires étaient désignés par le parti au pouvoir.