réunion de travail ministre des Mines et la délégation de l’OTICE

Bangui, 10 mars. (ACAP) – Le ministre des Mines et de la Géologie, Léopold Mboli-Fatrane a rassuré mardi 10 mars 2020 à Bangui, le Secrétaire exécutif de l’Organisation du Traité d’Interdiction Complète des Essais Nucléaires (OTICE), Lassina Zerbo, que le gouvernement centrafricain est disposé à appuyer l’OTICE dans la réhabilitation de station de Bogoin et la construction d’une station du système de surveillance internationale à Bangui, lors d’une réunion de travail.

Le Secrétaire exécutif de l’OTICE a fait savoir que la République Centrafricaine est un Etat minier, dont les données qui vont être recueillies, font partie des données globales sur le plan sismique.

« Ces données peuvent servir dans les transports atmosphériques pour une meilleure compréhension de la géologie du pays, et doivent servir aussi bien dans les secteurs minier, environnemental et d’autres applications civiles et scientifiques », a ajouté M. Zerbo.

« Nous avons un modèle, sur lequel nous allons former les Centrafricains à installer eux-mêmes des stations, afin qu’ils puissent eux-mêmes faire des opérations et maintenir les stations, que d’aller chercher d’expertises à ailleurs pour la maintenance », a expliqué Lassina Zerbo.

Le responsable de l’OTICE a précisé que l’Afrique compte 38 stations dont 30 sont opérationnelles. Et si l’organisation arrive à construire les deux stations en Centrafrique, cela lui permettra de jouer son rôle aussi bien sur les plans politique et technique.

Il convient de noter que l’OTICE est basée à Vienne en Autriche, et compte 300 stations réparties dans plus de 90 pays dans le monde.

Mardi 10 Mars 2020
F Biongo / ACAP