Bangui, 3 fév. (ACAP)-Le ministre de la Défense nationale et de la Reconstruction de l’Armée, Marie-Noëlle Koyara, a lancé lundi 3 février à Bangui, les opérations de recrutement des sous-officiers et les hommes de rang dans les forces armées centrafricaines (FACA), en présence du sous-chef d’Etat-major de l’Armée et du président de la Commission défense de l’Assemblée nationale, lors d’un point de presse, a constaté l’Agence Centrafrique Presse.

En ce qui concerne les officiers, la ministre Koyara a précisé que leur recrutement est prévu pour la première semaine du mois de juin prochain.

La cheffe du département de la Défense nationale a relevé le retard accusé dans la mise en œuvre des opérations du lancement du recrutement au titre de l’année 2019, et dans le souci de respecter des orientations du plan d’effectif, le comité stratégique a décidé de procéder à un recrutement groupé 2019-2020 soit un effectif de deux fois 1.300 jeunes, soit 2.600 au total des jeunes qui seront recrutés.

Selon le membre du gouvernement, les candidats qui seront retenus au titre de l’année 2019, feront partie du premier contingent et seront formés dans les centres de Bouar et de Kassaï à partir de la deuxième quinzaine du mois d’avril prochain.

Tandis que ceux qui seront recrutés au titre de l’année 2020 prendront le relais dans ces mêmes centres à partir de la deuxième quinzaine du mois d’août.

La ministre de la Défense nationale a formulé que sur chacun de ces contingents, il est prévu le recrutement de 30 officiers, 60 sous-officiers, 300 spécialistes et 910 candidats au titre du recrutement de masse y compris les ex-combattants éligibles au processus d’intégration.

Il convient de signaler que le plan des effectifs qui découle du Plan National de Défense (PND) a prévu en plus des 1023 jeunes recrutés en 2018, le recrutement de 1300 jeunes centrafricains dans les rangs des forces armées centrafricaines chaque année à partir de 2019 jusqu’en 2023.

Lundi 3 Février 2020
F b / ACAP