Mme Génhia SAKILA

Elles l’ont fait, elles s’expriment, elles parlent, avec leurs mots, leur être, tout ce qui est en elle!
Elles, ce sont ces femmes de tous horizons, de tous lieux, de tous bords, femmes tout simplement, qui répondent aux deux questions que nous leur posons autour de la Journée du 8 mars. Cette date a une importance certaine et revêt une signification forte dans la vie des une et des autres.
Au micro de Mbi la gué, nous les écoutons pour la Journée Internationale des Droits de la Femme.

8 MARS: JOURNÉE INTERNATIONALE DES DROITS DE LA FEMME

Que représente pour vousle 8 mars?
Le 8 mars représente pour moi la vérité, le moment de vérité. C’est la Journée Internationale des Droits de la Femme, cela nous le savons. Mais pour moi, personnellement, c’est la vérité qui fait surface, celle qui a été omise volontairement ou involontairement, celle qui dit que la femme a des droits. Il ne faut pas confondre droit et devoir. Nous sommes là sur le terrain des droits. Les devoirs c’est un autre débat, selon notre environnement et notre personne. Mais une femme même avec des devoirs a des droits, droits qui lui sont donnés dès sa naissance, et là, c’est à ce moment précis que le combat et les luttes commencent, selon son époque, son temps et là encore, son environnement. Une évidence, une vérité, toutes les femmes du monde ont des droits.

Quel est votre message à l’endroit des Femmes?
Je leur dirai tout simplement ceci: « femme les grands défis sont pour des personnes importantes, alors considère que tu n’es pas n’importe qui »

JE SUIS UNE FEMME 

ET J’AI DES DROITS