Le président français Emmanuel Macron, au côté de la ministre des Armées Florence Parly (g) et de la secrétaire d’État Geneviève Darrieussecq, à l’Hôtel de Brienne, le 13 juillet 2019.
Kamil Zihnioglu/Pool via REUTERS
Par RFI Publié le 13-07-2019 Modifié le 13-07-2019 à 23:21

Le président français Emmanuel Macron a annoncé samedi la création d’un commandement dédié à l’espace, un domaine essentiel aux opérations militaires et devenu un champ de confrontation entre puissances, lors d’un discours à la veille du défilé du 14-Juillet. La ministre des Armées Florence Parly devrait prochainement détailler les grandes lignes de la doctrine française.

Jsqu’alors la France se contentait d’observer les mouvements dans l’espace. C’est ainsi qu’elle est parvenue à suivre la trajectoire d’un satellite russe venant par exemple absorber des données dans le voisinage de satellite de télécommunications.

Au dire des experts, ces actes inamicaux dans l’espace sont désormais devenus quotidiens. Pour y répondre, les industriels proposent déjà des solutions visant à durcir les satellites, c’est-à-dire les rendre moins vulnérables aux agressions ou les doter des systèmes d’alerte en cas de rapprochements inamicaux.

Emmanuel Macron évoque à présent et pour la première fois une fois une protection « active » des satellites, mais n’évoque pas encore de manière formelle la notion de riposte.

« La nouvelle doctrine spatiale militaire permettra d’assurer notre défense de l’espace et par l’espace. Nous protégerons mieux nos satellites y compris de manière active », a indiqué Emmanuel Macron.

Un commandement interarmées de l’espace a été mis en place au sein de l’état-major il y a près de 10 ans. Emmanuel Marcon souhaite désormais un commandement militaire dédié aux questions spatiales.

« Pour assurer le développement et le renforcement de nos capacités spatiales, un grand commandement de l’espace sera créé au sein de l’armée de l’air », a annoncé Emmanuel Macron.

Alors la France va-t-elle employer des armes dans l’espace, ou développer des capacités d’action vers l’espace à partir de la Terre ? La France travaille déjà depuis longtemps sur des projets de lasers pour aveugler un satellite, ou d’armes micro-ondes destinées au brouillage.

En 2017, la revue Stratégique soulignait que « la sécurité des moyens spatiaux nationaux » passait par « une aptitude à agir » en cas de menaces.

Le président de la République a évoqué de nouveaux investissements, alors que la Loi de programmation militaire 2019-2025 prévoit déjà de consacrer 3,6 milliards d’euros au secteur spatial.