L’ex-maire de New York Michael Bloomberg a décidé de se retirer de la primaire démocrate pour les élection présidentielle américaine en 2020. AFP Photos/Eva Marie Uzcategui
Texte par : RFI
Publié le : 04/03/2020 – 18:13 Modifié le : 04/03/2020 – 20:53

Le milliardaire américain Michael Bloomberg a annoncé mercredi, au lendemain de résultats très décevants lors du « Super Tuesday », son retrait de la primaire démocrate et a apporté son soutien à l’ancien vice-président Joe Biden.

« Il y a trois mois, j’ai présenté ma candidature à la présidentielle pour battre Donald Trump. Aujourd’hui, je me retire de la course pour la même raison : battre Donald Trump, car il est devenu clair à mes yeux que continuer aurait rendu plus difficile d’y parvenir », a déclaré Michael Bloomberg dans un communiqué.

L’ancien maire de New York a ajouté apporter son soutien à Joe Biden, qui représente comme lui l’aile modérée du parti démocrate, estimant qu’il était désormais le « meilleur » candidat pour battre le président républicain en novembre : « Je connais Joe depuis très longtemps. Je connais sa décence, son honnêteté, et son engagement dans les causes si importantes pour notre pays », s’est-il justifié.

Michael Bloomberg, 78 ans, tire les conséquences de son échec au « Super Tuesday ». Entré tardivement en campagne, il se soumettait pour la première fois au suffrage des électeurs démocrates et indépendants après avoir choisi de faire l’impasse sur les quatre premières étapes des primaires. L’ex-maire de New York avait investi plus de 500 millions de dollars dans sa campagne, notamment en spots publicitaires.

Ces investissements avaient semblé payer au départ, le poussant jusqu’à la troisième place des sondages nationaux, mais il était sorti affaibli de deux mauvaises performances lors de débats télévisés en février.