Le 24 avril 2020, des opposants à la poursuite du confinement dans le Wisconsin avaient manifesté à Madison devant le Capitole. Shannon Stapleton/Reuters
Texte par : RFI
Publié le : 14/05/2020 – 16:14

C’est une nouvelle dont le président Donald Trump devrait se réjouir : la Cour suprême de l’État du Wisconsin a annulé, mercredi 13 mai, la décision du gouverneur démocrate de prolonger le confinement décrété pour lutter contre la propagation du coronavirus.

C’est par quatre voix contre trois que la Cour suprême a jugé la prolongation des mesures de confinement pour lutter contre la pandémie de coronavirus « illégale, invalide et inapplicable ».

« Confiner tous les citoyens dans leurs foyers, interdire tous les déplacements et fermer les commerces excède l’autorité réglementaire du gouvernement », a encore estimé la plus haute juridiction du Wisconsin. Le gouverneur, lui, déplore la décision de la justice. Selon Tony Evers, la Cour précipite l’État dans le chaos et met la vie des personnes en danger.

Le confinement, une stratégie au coeur d’une bataille féroce entre démocrates et républicains

Jusqu’à présent, plus de 400 personnes sont décédées du coranavirus dans le Wisconsin, État qui recense plus de 10 000 cas de Covid-19. Le gouverneur avait prolongé les restrictions de circulation et la fermeture des commerces jusqu’au 26 mai. Des commerces qui, tout comme les restaurants, peuvent donc ouvrir leurs portes dès ce jeudi 14 mai grâce à cette décision de la Cour suprême, qui satisfait les parlementaires républicains qui avaient déposé cette requête.

Le Wisconsin n’est pas le seul État où le confinement s’est transformé en bataille juridique entre démocrates et républicains. Mais dans les autres cas, comme en Californie ou dans le Michigan, les recours des conservateurs n’ont pas abouti.

Mi-avril, Donald Trump, pour qui la bonne santé de l’économie américaine est un point crucial en vue de l’élection de novembre, s’en prenait sur Twitter à plusieurs gouverneurs démocrates appliquant un confinement. « Libérez le Minnesota ! », « Libérez le Michigan ! » et « Libérez la Virginie et sauvez votre super deuxième amendement qui est assiégé ! », avait-il tweeté. D’après le dernier bilan de la pandémie de Covid-19, 84 136 personnes sont décédées aux États-Unis, pour 1 390 764 contaminations.