GETTY IMAGES
Image caption
Des échanges qui ont eu lieu au domicile de l’ancien président Nicéphore Soglo (Photo archives)
09 septembre 2019 BBC Afrique

En réponse à l’initiative de la présidence qui a convié 9 partis politiques à un dialogue politique jeudi, l’opposition tiendra le même jour une rencontre qualifié dans ce contexte de  »contre-dialogue ».

En prélude à ces assises, les ténors de l’opposition, regroupés au sein de l’ensemble baptisé forces de la résistance, ont échangé mardi à huis clos.

Des échanges qui ont eu lieu au domicile de l’ancien président Nicéphore Soglo.

Lire aussi : Le triste sort des enfants vulnérables du Bénin

Pendant plus de 3 heures, ils ont entre autres évoqué l’organisation de ce  »contre-dialogue ».

Un comité a été mis sur pied pour discuter du chronogramme et du lieu.

 »Ces assises vont se dérouler à Cotonou, peut être au siège de la résistance » a confié un des membres du comité d’organisation.

Il sera question, du 10 au 12 octobre, du bilan du chef de l’Etat.

Les assises devront être dirigées par Nicéphore Soglo et seront l’occasion d’indiquer au gouvernement la voie à suivre pour une sortie définitive de crise.

 »Le président béninois devrait prendre exemple sur le processus de réconciliation entamé par son homologue sénégalais » a estimé ce membre du comité d’organisation.

L’autre ancien président Boni Yayi est associé à l’organisation de cette rencontre de l’opposition, selon les représentants de son parti.

Les pourparlers initiés par l’actuel président du Bénin, Patrice Talon, auront probablement lieu entre des partis de la mouvance et un de l’opposition dite  »constructive ».

 »C’est une rencontre sans intérêt » a lâché l’ancien président Nicéphore Soglo.