Une grande artère de Kinshasa. (Photo d’illustration). Photo by Ute Grabowsky/Photothek via Getty Images
Texte par : RFI
Publié le : 10/03/2020 – 20:12

C’est le Dr Eteni Longondo ministre de la Santé qui l’a annoncé : l’état du patient est « stable ». Il est isolé et suit des soins appropriés dans une structure sanitaire, a précisé le ministre, qui a également indiqué que les services sanitaires vont « retracer et identifier toutes les personnes ayant eu des contacts avec le patient ».

Avec notre correspondant à Kinshasa, Patient Ligodi

Ce que l’on sait de ce premier patient, ce qu’il est Congolais. Il est âgé de 52 ans. Il réside en France. Il n’est donc pas Belge, contrairement à ce qui était annoncé bien plus tôt.

Selon le ministre de la Santé, Dr Eteni Longondo, il est arrivé le 8 mars à Kinshasa en provenance de France justement. S’il n’a pas été immédiatement pris en charge depuis l’aéroport, c’est parce qu’il ne présentait aucun signe de la maladie à coronavirus, explique le ministre.

C’est plus tard que des symptômes comme la fièvre, la toux et le rhume se sont manifestés et au regard de sa provenance, c’est-à-dire la France, il a été conduit à une clinique privée.

Le diagnostic a été confirmé ce mardi dans l’après-midi. À ce stade, les efforts sont fournis pour retracer et identifier toutes les personnes ayant eu un contact avec ce patient qui a été isolé et qui suit un traitement.

Selon le ministre de la santé, son état est stable. Le Dr Eteni Longondo ajoute que le gouvernement et ses partenaires mettent tout en oeuvre pour éviter la propagation de cette maladie. Ainsi, il appelle la population à la collaboration avec les services médicaux et les équipes de riposte.