Des soldats israéliens en patrouile en Cisjordanie, en 2018 (image d’illustration). REUTERS/Mohamad Torokman
Texte par : RFI
Publié le : 13/05/2020 – 09:22

Ce mercredi 13 mai, un adolescent palestinien a été tué par l’armée israélienne dans des heurts dans le sud de la Cisjordanie occupée, a indiqué le ministère palestinien de la Santé, peu de temps après l’arrivée en Israël du secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo pour une visite éclair.

Le jeune homme, Zaïd Qaysia, 15 ans, a été tué par un tir à balle réelle dans la tête par des soldats israéliens, dans le camp Al-Fawar, près de Hébron, a indiqué un porte-parole du ministère palestinien à l’Agence France Presse, précisant que quatre autres Palestiniens avaient été blessés dans les affrontements. Contactée par l’AFP, une porte-parole de l’armée israélienne a indiqué qu’elle vérifiait ces informations.

Des arrestations, des heurts…

Des soldats sont entrés dans le camp de réfugiés avant l’aube pour mener des arrestations, provoquant des heurts, selon des habitants. L’incident survient au lendemain de la mort d’un soldat israélien dans le nord de la Cisjordanie, tué par un jet de pierre palestinien lors d’une opération nocturne de l’armée qui a arrêté des suspects palestiniens. Quelques heures plus tard, c’est une attaque au couteau qui avait été déjouée au point de passage militaire de Qalandiya, entre Israël et le centre de la Cisjordanie.

Il survient aussi au jour de la visite du chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo, arrivé en matinée à l’aéroport Ben Gourion de Tel-Aviv. Il doit s’entretenir à Jérusalem avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu et son ex-rival électoral Benny Gantz, avant l’investiture jeudi du nouveau gouvernement d’union formé après un accord entre les deux hommes politiques israéliens. Le responsable américain doit discuter avec eux de la mise en oeuvre du plan du président Donald Trump pour le Proche-Orient, présenté en janvier dernier, et qui prévoit notamment l’annexion par Israël de la vallée du Jourdain et de colonies juives en Cisjordanie, territoire palestinien occupé depuis 1967.

Pompeo renoue avec les déplacements

Le gouvernement d’union doit présenter à partir du 1er juillet une feuille de route pour le suivi de ce plan fustigé par les Palestiniens, du Fatah laïc aux islamistes du Hamas. Il sera aussi question de l’Iran, ennemi numéro un de l’Etat hébreu, et de la pandémie du nouveau coronavirus. En se rendant à Jérusalem, M. Pompeo, dont c’est le premier déplacement en près de deux mois, devient l’un des premiers hauts responsables d’une grande puissance à renouer avec les déplacements internationaux malgré la pandémie.

(avec AFP)