©Radio Ndeke Luka
Des centaines de munitions de guerre collectées lors d’une opération de désarmement dans le Nord-ouest du pays             samedi 3 octobre 2020 14:19 RADIO NDEKE LUKA

Lancées la mi-septembre à Bria dans la Haute-Kotto, les opérations de désarmement, démobilisation et réinsertion des ex-combattants ont pris fin le 25 septembre 2020. Près de 600 ex-combattants ont été touchés par ce processus qui a aussi permis le ramassage de plusieurs centaines d’armes de guerre.

Ce processus, déclenché le 14 septembre 2020 à Bria dans la Haute-Kotto, a duré près de deux semaines. Il concernait quatre groupes armés notamment le FPRC, le RPRC, le MPC et le MLCJ. Les opérations ont permis de cibler 307 ex-combattants sur 528 ciblés. Elles ont également favorisé la collecte de 243 armes de guerre de tous calibres, 6.000 munitions et une cinquantaine d’explosifs. Nonobstant quelques difficultés, le responsable de la mission Capitaine Guy Sylvère Ngoni, satisfait du déroulement des opérations, affirme que les ex-combattants étaient disposés à être désarmés.

« Les quatre groupes sont ceux qui nous ont fourni la liste des éléments à désarmer. Nous avons eu un total de 528 ex-combattants à désarmer. Sur toute l’opération, nous avons désarmé 307 et récupéré 243 armes de guerre de tous calibres. Nous avons également collecté plus de 6.000 munitions et 50 explosifs. Les ex-combattants étaient très motivés à pouvoir désarmer » a fait savoir le Capitaine Guy Sylvère Ngoni.

Cependant, à en croire les responsables de la mission, des difficultés ont été enregistrées dans le déroulement du processus. Ce qui justifie le faible nombre d’éléments désarmés. En outre, parmi les armes collectées, une bonne partie est à restaurer.

« Quelques difficultés ont surgi. Ce qui a fait que nous n’avons pas pu atteindre l’effectif fourni sur la liste des ex-combattants. Parmi les armes collectées durant les opérations, il y a des armes fonctionnelles et des armes réparables. Les armes fonctionnelles sont mises à la disposition des éléments des USMS. Tandis que les réparables sont restituées à l’Etat-major des armées pour la remise en fonction » a conclu le responsable des opérations du DDR.

Cette opération qui a débuté à Bria le 14 septembre, a pris fin le 25 septembre 2020. Elle intervient après celle de Ndélé dans le Bamingui-Bangoran, où près de 350 ex-combattants du FPRC ont été désarmés et 250 armes de guerre collectées. La prochaine étape concernera les villes de Birao dans la Vakaga et de Kaga-Bandoro dans la Nana-Gribizi.