Début de semaine diplomatique pour le Président de la République Faustin Archange TOUADERA avec la présentation au Palais de la Renaissance de 4 Lettres de Créance d’Ambassadeurs accrédités auprès de la République Centrafricaine le lundi 20 mai 2019.
Le bal des nouveaux Ambassadeurs a commencé avec les Lettres de créance de Madame Aminata KANE Ambassadeur du Mali près la République Centrafricaine avec résidence à Libreville au Gabon ;
Suivie de son Excellence James MBAHIMABA, Ambassadeur de l’Ouganda avec résidence à Kinshasa en RDC ;
Son Excellence Madame Nina TSHERING LA, Ambassadeur de la République d’Inde avec résidence à Kinshasa en RDC et ;
Son Excellence Mohamed Ali AL SHAMSI, Ambassadeur des Emirats Arabes-Unis avec résidence à Ndjamena.
Cette cérémonie s’est déroulée au Salon des Ambassadeurs en présence de Sylvie BAIPO TEMON, Ministre des Affaires Etrangères et des Centrafricains de l’Etranger et de Obed NAMSIO, Ministre d’Etat, Directeur de Cabinet entouré des Membres du Cabinet de la Présidence.
……………
Le Président de la République a assisté le lundi 20 mai, à la résidence de l’Ambassadeur du Cameroun à Bangui à la célébration du 47e anniversaire de la réunification du Cameroun qui date du 20 mai 1972.
Le Cameroun, ce grand pays voisin qui partage 797 km de frontière avec la République Centrafricaine accède sous administration française à l’indépendance le 1er janvier 1960 avant d’être rejoint en 1961 par une partie du territoire sous administration britannique.
Il fut baptisé République Unie du Cameroun le 20 mai 1972 avant d’être renommée définitivement République du Cameroun en 1984.
L’enclavement de la République Centrafricaine rend son économie très dépendante de cette porte d’entrée et de sortie que représente sa frontière avec le Cameroun.
Dans son mot de circonstance, l’Ambassadeur du Cameroun en RCA Firmin NZOYOUM a salué l’excellence des relations de coopération et d’amitié qui existe entre nos deux pays et a réaffirmé le soutien de son pays au processus de stabilisation et de retour à la paix qui est entrain de se mettre en place.
Le diplomate camerounais se réjouit d’autre part des visites et consultations permanentes qui ont été instaurés à divers niveaux pour apporter des réponses satisfaisantes aux échanges et à la coopération entre nos deux pays.
Madame Sylvie BAIPO TEMON, Ministre des Affaires Etrangères et des Centrafricains de l’Etranger a souhaité au nom du Président de la République et du peuple centrafricain bonne fête au peuple frère du Cameroun qui s’est réunifié pour bâtir 47 ans après ce pays moderne et dynamique.
……………
Le Chef de l’Etat centrafricain a accordé une audience le jeudi 23 mai à Madame Catherine GESLAIN-LANEELLE qui était venue accompagnée de l’Ambassadeur de France en Centrafrique Eric GERARD.
Madame Catherine GESLAIN-LANEELLE est candidate au poste de Directeur Général de la FAO (Organisation des Nations-Unies pour l’alimentation et l’agriculture) pour la période 2019/2023 au nom de la France et de l’Union Européenne. L’élection aura lieu à Rome en Italie en juin 2019.
Madame Catherine GESLAIN-LANEELLE, qui demande le soutien de la République Centrafricaine dans ce scrutin, est venue évoquer avec le Président de la République le programme qu’elle mettra en œuvre au sein de la FAO pour appuyer et accompagner le développement de l’agriculture en Centrafrique.
3 quarts des centrafricains vivent de l’agriculture. Ceci étant, la FAO selon Madame GESLAIN-LANEELLE peut sensiblement améliorer l’accès des agriculteurs aux semences de qualité, un meilleur accès aux marchés en développant la transformation, la commercialisation et les services autour de l’agriculture.
Cette vision est bien partagé par le Président de la République Faustin Archange TOUADERA qui fait de l’agriculture un secteur-clé dans le relèvement économique de notre pays.
……………..
Le Président de la République a lancé le vendredi 24 mai 2019 la 2e phase du projet de Renforcement des capacités de l’Administration centrafricaine baptisée TAMBOULA 2.
Ce projet est né de la volonté et de la ferme conviction du Chef de l’Etat centrafricain que la modernisation de notre administration très malmenée pendant cette crise passe par la formation des fonctionnaires et agents de l’Etat.
C’est fort de cette conviction que le Chef de l’Etat a demandé et obtenu de son homologue français Emmanuel MACRON l’appui de l’Ecole Nationale d’Administration (l’ENA à Paris) pour la formation de 200 hauts fonctionnaires centrafricains.
Ce projet Tamboula initie une nouvelle forme de coopération basée sur le respect, le dialogue et la responsabilisation. Construire notre avenir dépendra de notre capacité à agir et inventer, pas en parole mais en actes, en travaillant, en étant solidaires et rassemblés.
C’est en ces termes que le Président de la République s’est adressé à l’assemblée réunie à la Salle de Cinéma du Palais de la Renaissance.
……………..
La République Centrafricaine était endeuillée par les assassinats odieux de victimes innocentes dans la région de Paoua. Le Président de la République a condamné avec une extrême fermeté ces crimes de masse qui ont été perpétrés en violation des engagements pris par les groupes armés.
Le gouvernement a fermement intimé au groupe responsable de ces assassinats de remettre aux forces de l’ordre les éléments responsables de ces forfaits, les informations en notre font état de l’arrestation de 3 personnes ayant pris part à ces violences.
La Présidence de la République assure ces crimes ne resteront pas impunis et que tous les auteurs seront traduits en justice. Que cela soit clair, l’Accord de Khartoum a créé un cadre réglementaire pour ramener la paix et la sécurité dans notre pays. Il y’a un avant-Khartoum et il y’a un après-Khartoum. Tous ceux qui ne respecteront pas les engagements pris s’exposeront au verdict implacable de la justice.
Le Président de la République a exprimé ses sincères condoléances aux familles éprouvées et signé un décret instituant 3 jours de deuil national le jeudi 23, le vendredi 24 et le samedi 25 mai 2019 en hommage aux victimes de cette barbarie.

C’était l’essentiel de l’actualité du Président de la République, Chef de l’Etat Faustin Archange TOUADERA. Je vous souhaite un bon week-end.
Ministre Délégué
Conseiller en Communication
Porte-Parole de la Présidence
Albert Yaloké MOKPEME