Parc national de la Pendjari, au Bénin.
© Agnès Rougier/RFI

Par RFI Publié le 05-05-2019 

Le corps retrouvé samedi près de la frontière avec le Burkina Faso a été formellement identifié comme étant celui du guide béninois qui accompagnait les deux touristes français disparus dans le parc national de la Pendjari, dans le nord du Bénin.
L’identification a été difficile, car le cadavre était défiguré. Selon une source proche du gouvernement béninois, le corps a été reconnu grâce à son pantalon. Il s’agit bien du Béninois qui accompagnait les deux Français, partis faire un safari dans le parc national de la Pendjari mercredi dernier.

Le groupe aurait emprunté une piste longeant la rivière Pendjari, qui marque la frontière avec le Burkina Faso mais ils ne sont jamais rentrés à leur hôtel. Selon un communiqué du ministère de l’Intérieur daté de samedi, les autorités ont relevé des traces de traversée de cette rivière vers le pays voisin, tandis que le véhicule de location des touristes a été retrouvé vide, selon des sources sécuritaires, sans préciser où.

La piste de l’enlèvement paraît donc de plus en plus plausible, même si pour l’instant, il n’y a aucune confirmation officielle tant du côté béninois que français.

Côté burkinabè, des sources sécuritaires locales ont toutefois signalé qu’un pick-up calciné avait été retrouvé dans la commune de Partiaga à une soixantaine de kilomètres au nord de la frontière béninoise. Ce pick-up a-t-il un lien avec cette disparition ? Sur place, les recherches continuent. Le parc a mobilisé une centaine de rangers, deux avions et une dizaine de véhicules tandis que des forces de sécurité des localités voisines ont été envoyées en renfort.