Pour célébrer l’arrivée de la pluie, des habitants de Winton (est) font des glissades sur la terre boueuse. Le 15 janvier 2020.
Teonie Dwyer via REUTERS
Par RFIPublié le 16-01-2020 Modifié le 16-01-2020 à 17:47

Ces précipitations très attendues ont provoqué un immense soulagement sur la côte est australienne ce jeudi 16 janvier, mais elles pourraient aussi créer de nouveaux problèmes.

De notre correspondant en Australie, Grégory Plesse

Après des mois sans la moindre goutte de pluie, on a enfin poussé un grand « ouf » sur la côte est de l’Australie, où la pluie est tombée ce jeudi. Les plus heureux sont bien sûr les pompiers, qui se battent depuis longtemps contre des feux de brousse que rien ne semblait pouvoir arrêter.

Avec des précipitations allant jusqu’à 80 millimètres dans certaines régions, et qui devraient continuer tout au long du week-end, le nombre d’incendies est passé sous la barre symbolique de la centaine, parmi lesquels seulement une trentaine ne sont pas maîtrisés dans l’État de Nouvelle-Galles du Sud, le plus peuplé d’Australie, mais aussi le plus touché par ces feux.

Risques de contamination

La crise est néanmoins loin d’être terminée. Ces pluies, si elles sont les bienvenues, pourraient également causer quelques problèmes. Les autorités craignent notamment qu’elles ne charrient les cendres des incendies vers les sources d’eau potable, qui pourraient être alors contaminées.

Les incendies, eux, ont d’ores et déjà fait 28 morts, et les scientifiques évaluent à plus d’un milliard le nombre d’animaux tués.