ECPAP VIA AFP/GETTY IMAGES
Image caption
Illustration – archives
16 juin 2020 BBC AFRIQUE

L’armée malienne affirme que 24 de ses soldats sont morts lors d’une attaque menée par des hommes armés.

L’attaque a visé un convoi dans le centre du pays, près de la frontière avec la Mauritanie, une région où des groupes terroristes sont actifs.

Un porte-parole de l’armée a déclaré que huit survivants avaient été retrouvés après l’attaque samedi, à une centaine de kilomètres de la frontière avec la Mauritanie.

Une douzaine de véhicules se trouvaient dans le convoi qui a été ciblé près de la petite ville de Diabaly dans la région de Ségou.

Aucun groupe n’a encore revendiqué l’attaque.

C’est la plus grande perte pour l’armée malienne depuis novembre dernier, lorsque plus de 50 soldats avaient été tués lors d’un raid.

Deux gardiens de la paix ont été tués samedi dans une embuscade dans le nord.