GETTY IMAGES
Image caption
07 mai 2020 BBC AFRIQUE

Des dizaines de milliers de personnes évacuées dans plusieurs régions du Kenya après des inondations
Au total, 194 personnes auraient péri selon le bilan officiel communiqué par les autorités kenyanes. Ces pluies ont en outre fait 100 000 déplacés.

Les victimes se trouvent dans l’Ouest et le Centre du Kenya, ainsi que dans les régions côtières.

Dans un communiqué, le gouvernement souligne que les pluies ont détruit 3.240 hectares de cultures. Elles ont par ailleurs détruit les infrastructures d’approvisionnement en eau de la capitale Nairobi, de Nyeri au centre, Kisumu et Nakuru dans l’ouest du pays.

Ces fortes pluies surviennent après celles de la fin de l’année dernière qui ont apporté avec elles une seconde vague de criquets, dont d’immenses essaims ayant ravagé les cultures au Kenya et dans d’autres pays d’Afrique de l’Est.

Ces deux phénomènes et les retombées économiques causées par le coronavirus pourraient provoquer une grave famine dans la région, selon des observateurs.

Toujours dans le même communiqué, le gouvernement précise que les personnes vivant dans des zones inondables de plusieurs régions où les principaux barrages ont atteint leur capacité maximale ont été évacuées.

Le ministère de la Santé prévoit d’envoyer dans les camps de déplacés des régions affectées des masques et autres produits d’hygiène afin de tenter de prévenir une propagation du coronavirus.

Le Kenya compte plus de 500 cas confirmés de Covid-19 pour 24 morts.